Hypnose

« Les mots sont la plus puissante drogue utilisée par l’humanité »
Rudyard KIPLING

Quand on parle d’hypnose, cela fascine et effraye simultanément. L’hypnose de spectacle, qui a pour seul objet de divertir, donne une vision assez réductrice de cette discipline.

En même temps, elle permet d’augmenter la notoriété de cette technique. L’hypnose devient de plus en plus populaire et si auparavant elle était considérée comme magique, voire comme une escroquerie, la communauté scientifique est unanime aujourd’hui.

L’hypnose est de plus en plus utilisée à des fins thérapeutiques.Les recherche en neurosciences, grâce aux techniques d’imagerie cérébrale ont permis de mettre en lumière les effets de l’hypnose sur le cerveau.

Notamment, une étude déterminante publiée en 2016 par l’Université de Stanford a permis de mettre en évidence: que loin d’être du sommeil, l’hypnose est un état de vigilance accrue, ou on ne se préoccupe plus de porter un jugement sur ce que l’on fait ou de ce que les autres pensent ; ce qui permet une plus grande facilité à accomplir une tâche avec une meilleure gestion des réactions physiques aux pensées et aux facteurs de stress ;ce qui occasionne une plus grande facilité à accomplir une tâche ou une action ultérieure.

L’hypnose est sans effet secondaire indésirable, c’est une méthode accessible à tous permettant d’utiliser au mieux les formidables capacité du cerveau à faire « comme si » pour atteindre ses objectifs.

On pense parfois qu’en hypnose le sujet est passif. Ce qui n’est qu’une représentation car une séance d’hypnose est nécessairement interactive. Dans une séance d’hypnose on agit sur la perception du temps et de l’espace pour faciliter le changement.

Un hypnopraticien utilise les suggestions par l’intermédiaire de sa voix. Cet outil de communication facilite le changement. Cela induit donc indirectement des bénéfices thérapeutiques.

D’une certaine façon, tout le monde fait de l’hypnose sans le savoir puisque le simple fait d’ouvrir la bouche constitue une suggestion. Les mots qui véhiculent la pensée permettent d’influencer autrui.

L’hypnose utilise la suggestion, et nous passons notre temps à nous faire à nous même des suggestions avec notre dialogue interne « je reprendrai bien un verre – mais non, je dois conduire » ; « je m’achèterai bien cette robe – non, je suis déjà à dé-couvert» ; « Je n’y arriverai jamais » / « je vais gagner parce que je suis le meilleur » ; « je n’ai pas de chance » / « je me débrouille toujours » ; « je suis trop vieux » / « c’est le meilleur âge » ; « personne ne m’aime ».

En plus de ce dialogue interne, nous sommes tous en hypnose plusieurs fois par jours quand nous sommes perdus dans nos pensées conduite automobile, lecture, film, etc).

×